• Audrée-Anne

Avoir un garçon...

Mon petit homme, tu m'as surpris. Lorsque des centaines de petits confettis bleus se sont répandus sur le sol devant notre famille et nos amis, je me suis sentie déstabilisée. Moi, avoir un garçon? J'étais persuadée que j'aurais une deuxième petite fille, qui permettrait à ma plus grande d'avoir une soeur, une meilleure amie, une alliée, tout comme moi j'ai vécu.


Ne t'inquiète pas, à aucun moment, je n'ai été déçue. Porter la vie est un grand privilège et j'ai toujours été reconnaissante qu'on me l'offre. Mais je ne m'y attendais pas. Et après, j'ai eu peur. Mon petit coco, j'ai eu peur de ne pas connecter autant avec toi. De ne pas pouvoir te consoler quand tu serais triste. De ne pas comprendre ce que tu vis, à 16 ans, avec tes problèmes de gars ado. Que nos intérêts soient trop distincts. Que tu ne sois pas un petit bonhomme colleux.


Puis, tu es arrivé... Lorsque ton petit corps a touché le mien et que nous avons partagé nos premiers moments collés. Lorsque tu as arrêté de pleurer dès notre premier partage de chaleur, j'ai su.


J'ai su que peu importe que tu sois un garçon ou une fille, tu es mon bébé et mes bras seront une source de réconfort pour toi, toujours.


Aujourd'hui, je m'émerveille devant tous tes exploits et j'apprécie qu'on m'ait offert l'opportunité de connaître les deux types de relations mère-fille et mère-fils.


Je t'aime mon petit homme, pour toujours.

26 vues0 commentaire
  • Icône Facebook noire
  • Icône Instagram noire

© 2020 par Talons hauts et bassinette. Réalisé avec Wix.com

  • Icône Facebook noire
  • Icône Instagram noire